Les grands témoins

Des personnalités marquantes viennent régulièrement rencontrer nos élèves.

  • - Bernard Werber (janvier 2015) :téléchargement

Dans le cadre de l’atelier d’écriture, l’écrivain est intervenu pour présenter le travail réalisé autour de son roman Les fourmis (1991) qui avait été lu par les élèves pour le cours de français.

Bernard Werber

  • - Michel Boujenah (décembre 2014) :

Le comédien est venu à la rencontre des élèves pour leur parler de son métier.

BOUJENAH 3 20141216

  • - Noah Klieger (novembre 2014) :

Dans le cadre du cours d’histoire, les élèves ont lu l’ouvrage de Noah Klieger, La Boxe ou la Vie : récits d’un rescapé d’Auschwitz(2008). Ils ont pu ensuite échanger avec l’auteur. Laissons la parole à l’enseignante encadrante :

« Quelques mots sur l’intervention de Noah Klieger qui s’est très bien passée. Il a trouvé les élèves trop jeunes pour s’attarder trop longtemps sur la Shoah. Il a surtout évoqué son rôle sur l’Exodus. Les élèves ont été captivés. Je n’ai pas reconnu la classe et même des adultes ne se seraient pas mieux comportés ! Ils étaient extrêmement respectueux, polis, et j’étais fière d’eux. Les questions qu’ils ont choisi de poser étaient très fines comme : « est-ce que, à un moment de votre vie, vous avez regretté d’être Juif ? » Toutes ces questions ont contribué à créer une certaine atmosphère que nous avons tous eue du mal à quitter puisqu’il était 14h45 (soit avec 20 minutes de retard quand M. Klieger a commencé à dédicacer ses ouvrages !!!). Espérons que les parents ne nous en n’ont pas trop voulu d’attendre… »

klieger1

  • - Une rencontre exceptionnelle avec nos élèves : Jacques Altman (Avril 2016)

A l’occasion de Yom Hashoah, les élèves du Collège ont organisé une cérémonie très émouvante à laquelle ils ont associé Jacques Altman, ancien déporté, qui nous a fait l’honneur de sa présence. Celui-ci s’est adressé aux collégiens, leur délivrant un message de courage, de fierté et de dignité.

La cérémonie s’est achevée avec l’allumage des six bougies dédiées aux six millions de victimes et l’énumération de noms de jeunes enfants juifs déportés, de la même tranche d’âge que les collégiens et habitants de Paris entre 1939 et 1945.

img_4909

img_4963img_4926

img_4963

img_4976

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

img_4967